TF1 : un journaliste qui aime beaucoup la police (et vice versa), au tribunal

Une perquisition filmée, diffusée par TF1 en 2003 dans le cadre de l’émission «  Appels d’urgence  », a accouché de deux affaires judiciaires théâtrales, toujours en cours. Au cœur du litige, un journaliste aux méthodes obscures. Tout autour, des échanges de bons services entre le ministère de l’Intérieur et quelques sociétés de production déontologiquement douteuses… Sur les planches  : perquisition, coups de pression et destructions Scène 1 Le 19 novembre 2002, 6 heures du matin. On tambourine à la porte. Philippe Barassat se lève, nu, et va ouvrir. «  Police  !   » Perquisition, quatorze po…