La liquidité des banques pèse sur le triple A de la France

PARIS (Reuters) – Les banques françaises et leur dépendance aux sources de financement à court terme sont un des facteurs qui menacent le ‘triple A’ de la France, relève Standard & Poor’s dans sa décision de placer la note du pays sous surveillance négative. L’agence de notation, qui a placé lundi soir sous surveillance négative la plupart des pays de la zone euro, y compris l’Allemagne, met une pression particulière sur la France en précisant qu’elle pourrait être dégradée de deux crans contre un seulement pour les cinq autres pays AAA de la zone euro. …