"Merkozy", comment la montagne accouche d’une souris

photoBRUXELLES (Reuters) – Attendu comme l’acte fondateur d’une union budgétaire au sein de la zone euro, l’accord de lundi entre Nicolas Sarkozy et Angela Merkel offre peu de nouveautés et laisse – une fois encore – le sort de la monnaie unique entre les mains de la BCE. Le conseil des gouverneurs de l’institut de Francfort se réunit ce jeudi pour décider d’une éventuelle baisse des taux, au moment où le risque de récession se précise, et de nouvelles mesures de liquidités à moyen et long terme pour les banques, alors que plane la menace d’un resserrement du crédit. …