Portugal: sanctionné pour trop d’austérité le pouvoir prévoit d’en rajouter

Le Premier ministre portugais Pedro Passos Coelho (d) et son ministre des Finance au Parlement à Lisbonne, le 25 juin 2012Le gouvernement portugais de centre-droit, adepte de la rigueur, mais sanctionné par la Cour constitutionnelle pour excès d'austérité, a répliqué en envisageant d'étendre à tous les Portugais des coupes salariales limitées jusque-là aux fonctionnaires et aux retraités.