Le Premier ministre grec achève son offensive de persuasion à l'Élysée

Antonis Samaras espère plus de clémence de François Hollande que d’Angela Merkel.